Vive Airbnb, les Apart’hôtels, la concurrence et tout ça

Je suis très souvent amené à me déplacer dans la France entière, de Lille à Montpellier, de Brest à Strasbourg. Jusqu’à présent, j’utilisais benoîtement les chambres d’hôtes proposées par les Gîtes de France.

Mardi et mercredi, je suis à Brest pour donner une formation sur le moteur de bases de données PostgreSQL. J’ai téléphoné à la propriétaire de la chambre d’hôtes située à Plougastel-Daoulas où j’ai mes quartiers pour 60 euros la nuité, déjeuner et kitchinette inclus. Comme c’est pour une seule nuit, la petite dame m’a rembarré dans mes 22 en m’expliquant que, pour une nuité, ce n’était pas « rentable ». Pourquoi pas, en effet !?

J’ai donc cherché une autre solution et j’ai trouvé un Apart’hôtel pour la somme de 46 euros, sans petit déjeuner. Disposant d’une kitchinette, je vais pouvoir dîner et petit-déjeuner tranquillement, autour de quelques regatons. Cerise sur le gâteau, la chambre se trouve à quelques encablures du boulot ! Par curiosité malsaine, j’ai tout de même été jeté un coup d’oeil sur Airbnb  Les nuités sont proposés, pour une chambre seule, entre 14 et 28 euros. Pour le logement entier, les tarifs s’échelonnent de 24 à 41 euros.

Je tire de tout cela deux enseignements.

  1. Si les propriétaires des chambres d’hôtes des Gîtes de France ne baissent pas leurs prix, leur modèle économique risque de s’assombrir brutalement.
  2. Les chaînes d’hôtels, poussées par Airbnb, ont dû s’adapter et nous proposer des tarifs raisonnables.

Pour conclure, je dirais que la concurrence a du bon !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *