Voilée et féministe : Macron en mode ramasse-miettes

Voilée et féministe : Macron en mode ramasse-miettes

Emmanuel Macron, en dehors d’être cynique, arrogant, méprisant, est le type le plus grotesque que la vie politique française ait eu à subir. Aujourd’hui, il s’est assuré qu’une femme voilée se présentant à lui était accessoirement une féministe. Elisabeth Badinter et Laurent Bouvet aujourd’hui dans sa tombe apprécieront !

Mon grande père, Henri Macron qui fut le 2e mari de ma grand-mère Wanda, avait un frère, Georges. Celui-ci épousa une femme algérienne avec laquelle il eut deux enfants, Georges et Corinne. Jamais, je n’ai vu cette femme porter le voile, alors qu’elle pratiquait pourtant sa religion. Mon grand-père était mineur de fond et, dans le bassin houiller de Lens, tout le monde se mélangeait : portos, ritals, polacks et maghrébins. Au cours des vacances de mon enfance passées à Rouvroy, à Salaumines et à Noyelles-sous-Lens, je n’ai jamais vu une femme algérienne ou marocaine voilée.

A chaque fois que je vois une femme bâchée, je dois vous avouer ne pas spontanément penser au féminisme. Tout au contraire. Le voile est un outil d’asservissement de la femme. A mes amis laïcards du Printemps Républicain, je le dis très simplement : vous avez tort de soutenir Macron. Ce type est bien pire que Mélenchon – dont je regrette amèrement la rhétorique de 2012 remplacée depuis par un gloubi-boulga wokiste insipide – sur le multiculturalisme, sur la laïcité. Le Président sortant est aux abois et il est prêt à tout – et son contraire – pour aller, tels Poutine ou une vulgaire péripatéticienne, chercher les électeurs mélenchonnistes avec les dents. C’est un pourri de la pire espèce, sans aucune colonne vertébrale capable de soutenir la chasse et trouver des vertus à Nicolas Hulot. Nous expliquer, il y a cinq ans, qu’il faut sortir du nucléaire et désormais vouloir la construction de 6 réacteurs EPR. De vouloir la retraite à 65 ans, puis celle à 64 ans après avoir siphonné les voix des électeurs de droite. Il a même osé, lundi, expliquer à une soignante suspendue qu’elle ne vivait pas dans la vraie vie. Faut-il que nous soyons tombés aussi bas pour trouver 50% d’électeurs prêts à voter pour ce gugusse ?

Je ne comprends pas comment mes potes puissent voter pour ce démagogue patenté, si attachés comme moi à la laïcité.

1 reply on “ Voilée et féministe : Macron en mode ramasse-miettes ”
  1. Dans le 93 qui était encore un bout du 78 (Seine et Oise) dans les années 60, même constat : Les maghrébins ne voilaient pas leurs femmes et se mélangeaient aux sénégalais, espagnols, bretons et auvergnats dont les femmes mettaient un foulard pour aller à la messe. Le foulard des musulmanes était le même que celui des catholiques et n’avait rien d’un signe religieux ostentatoire, juste une forme de pudeur pour sortir dans l’espace public. Plus tard en 1974, travaillant donc vivant en Algérie, j’ai découvert le voile masquant le visage et vu des femmes finir par adopter le voile islamique à contrecoeur, uniquement pour que leur mari n’ait pas d’ennuis avec les « frères musulmans », pour le rassurer : faire peur à défaut de convaincre est une vieille méthode efficace. C’est d’ailleurs la stratégie de la Macronie actuellement : que faire d’autre car dire tout et son contraire en même temps ne convainc plus personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.